Neuropsychologie : cassons les idées reçues

Dernière mise à jour : 6 mai

La neuropsychologie est un terme que l’on entend de plus en plus fréquemment. Néanmoins, bon nombre de personnes ne sait pas réellement en quoi cette discipline consiste ou emploie le terme à tort dans des situations ou conversations.




Qu’est-ce que la neuropsychologie ?


La neuropsychologie est une spécialité de la psychologie. Elle fait référence à une discipline scientifique étudiant les fonctions cognitives dans leurs rapports avec les structures cérébrales.

En tant que neuropsychologues, notre rôle est d’évaluer la nature et l'importance des troubles impactant les fonctions cérébrales (mémoire, attention, raisonnement, ...) à la suite d’un dysfonctionnement du cerveau.


Initialement, les neuropsychologues intervenaient lors de lésions du cerveau et leur objectif était d’évaluer les fonctions cognitives et de proposer une prise en charge adaptée lorsque des difficultés cognitives étaient présentes chez le patient.


Bien que ce soit toujours le cas de nos jours, la recherche scientifique a en partie contribué à l’évolution du métier et la neuropsychologie s’est développée auprès d’adultes ayant d’autres difficultés, ainsi qu’auprès d’enfants et d’adolescents.


Le champ d'action des neuropsychologues est varié : ils peuvent exercer leurs activités dans des structures hospitalières, des maisons de soin, des maisons de repos, mais également au sein de centres de diagnostic et de rééducation, d'écoles, de centres pluridisciplinaires ou para/médicaux. Les neuropsychologues peuvent même se rendre au domicile de la personne qui en a besoin.





Certaines idées reçues :


Le neuropsychologue n'est pas médecin. La neuropsychologie est une discipline assez récente et elle est très souvent réduite au domaine hospitalier, à une intervention paramédicale ou à une aide aux personnes âgées. Étant neuropsychologue spécialisée dans l’accompagnement des enfants, j’accorde beaucoup d’importance à ces idées reçues, ainsi qu'à informer les personnes pour tendre vers une meilleure connaissance de notre discipline.


Non, on ne fait pas que jouer. Une des grandes croyances véhiculées, et ce parfois même par les parents des enfants que je reçois dans mon cabinet, est de penser que les séances ne consistent qu’à faire des jeux. Nous ne pouvons nier l’utilisation de jeux dans nos séances et de nombreux neuropsychologues ont recours à une variété étendue de jeux et l’utilisent plus que d’autres. En effet, le jeu permet de renforcer la motivation et la confiance en soi et de soutenir les apprentissages par une autre voie d’entrée. Bien que le jeu ait une importance dans nos séances, car son utilisation amène une dimension ludique et qu’il permet une approche moins scolaire au sens premier du terme, nous avons recours à d’autres techniques, outils, stratégies :

  • Les techniques utilisées peuvent être issues de la méthodologie de travail et de la gestion mentale pour accompagner l’enfant et l’adolescent dans une meilleure connaissance de leur manière d’apprendre. Les outils provenant de la psychoéducation et métacognition (connaissance de soi et de la manière d’apprendre) sont également de très bonnes sources pour les professionnels.

  • Les outils et stratégies utilisés en séance vont bien sûr dépendre du profil de l’enfant, des difficultés qu’il rencontre ainsi que des objectifs de la prise en charge. D’autres complètent leurs séances par des méthodes de relaxation et de méditation. Il y a presque autant de techniques et d’outils qu’il y a de neuropsychologues.

  • Les neuropsychologues sont également présents au sein des écoles pour accompagner les enfants et adolescents en classe, contribuer à la mise en place d'aménagements scolaires pour des enfants ayant des besoins spécifiques pour leurs apprentissages.

L’importance de la pluridisciplinarité


Les neuropsychologues sont indépendants et autonomes dans leur travail. Néanmoins, les échanges avec d’autres professionnels sont essentiels à la qualité de nos interventions. Nous interagissons très régulièrement avec les enseignants ainsi qu’avec d’autres thérapeutes, comme les psychologues, logopèdes, ergothérapeutes, kinésithérapeutes.

Nous entretenons également des échanges fréquents avec les médecins, pédiatres, neuropédiatres et neurologues. Notre travail est complémentaire et la communication est très riche pour favoriser un suivi global et complet de l’enfant. Des bilans pluridisciplinaires sont proposés lorsque l'enfant présente des difficultés dans différents domaines.



Quand consulter un.e neuropsychologue ?


  • Lorsque votre enfant ou adolescent rencontre des difficultés scolaires, des difficultés de mémoire, de concentration, d’analyse visuelle et spatiale, de raisonnement, de planification ou manifeste de la lenteur ou de l’impulsivité.

  • Lorsque vous (ou un de vos proches) rencontrez des difficultés d’organisation, de mémoire, de raisonnement, de concentration.

  • Lorsque vous (ou un de vos proches) présentez des lésions à la suite d’un accident, AVC, traumatisme crânien, … ou lors de maladies neurodégénératives, démences,…

  • Les neuropsychologues interviennent également dans le diagnostic psychologique du fonctionnement à haut potentiel chez l’enfant, l’adolescent et l’adulte.


Pauline Berteau, neuropsychologue

Vous pouvez prendre rendez-vous ici.

63 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout