top of page

Trouble du spectre de l'autisme chez l'enfant




L’autisme de l’enfant correspond à un trouble du développement qui peut avoir des conséquences sur les fonctions sensorielles, perceptives, cognitives, communicatives, émotionnelles et relationnelles. Les enfants présentant un autisme ont diverses altérations qui impactent leur vie personnelle, familiale et sociale. Leurs besoins sont nombreux, spécifiques et personnalisés :

  • Nombreux car leurs particularités de fonctionnement dans les différents secteurs de leur vie somatique et psychologique exigent des réponses appropriées de la part de leur entourage spécialisé ou non spécialisé ainsi que des adaptations de l’environnement physique.

  • Spécifiques et personnalisés car chacun d’entre eux ayant son histoire de développement et ses modalités de fonctionnement demande une compréhension et une intervention qui lui soient propres.

L’autisme de l’enfant est un syndrome qui se décrit comme étant un trouble envahissant du développement qui affecte l’ensemble des fonctions psychologiques qui se développent durant les premières années de vie (CIM10, DSM IV). Les caractéristiques principales (Gillet et al., 2021) sont :

  • Le repli sur soi : activités solitaires et autocentrées.

  • L’absence de regards : regards fugaces, fuyants, vides ou vitreux envers les personnes.

  • Manque d’attention conjointe : aucune alternance entre l’objet et le visage du partenaire de jeu.

  • Le trouble du langage avec mutisme : l’enfant parle peu ou pas du tout, ne réagit pas à son prénom, le vocabulaire ne se développe pas et il ne parle pas de lui en « je ».

  • L’absence de sollicitation verbale ou gestuelle : peu ou pas de vocalises/mots/gestes pour exprimer une intention ou une envie.

  • Le manque d’expressions émotionnelles sur le visage : visage fermé, sans expression, sérieux voire sévère.

  • Les stéréotypies posturales : balancements du corps, mouvements répétés.

  • L’utilisation atypique des objets : faire tournoyer les objets circulaires, les secouer ou les jeter.

Ces altérations doivent être présentes avant l’âge de 30 mois pour rentrer dans le contexte diagnostique.


Notons que les désordres comportementaux ne font pas partie de sa définition. Cependant, la définition du trouble dans la CIM-10 indique que « le trouble s’accompagne souvent de nombreuses autres manifestations non spécifiques, par exemple : des phobies, des perturbations du sommeil et de l’alimentation, des crises de colère et des gestes auto-agressif". Les troubles associés au TSA :

  • Syndrome de l’X fragile

  • Epilepsie

  • TDAH

  • Trouble de l’alimentation pédiatrique

  • Troubles spécifiques des apprentissages

  • Troubles du sommeil

  • Troubles mentaux (phobies, dépression, psychopathologies)

  • Trouble obsessionnel-compulsif

  • Acouphènes

  • Troubles praxiques

La diagnostic différentiel entre le TSA et d'autres affectations peut être difficile, car les traits des TSA se chevauchent souvent avec des symptômes d'autres troubles, compliquant les procédures de diagnostic.


Vous souhaitez nous contacter pour réaliser un bilan pluridisciplinaire diagnostique ? Contactez la Cellule Autisme du Centre Dyscolaire.



Florie Willaert

Orthopédagogue clinicienne

Fondatrice du Centre Dyscolaire et de la Cellule Autisme


Sources :


Adrien, J. L., & Gattegno, M. P. (2014). L'Autisme de l'enfant: Évaluations, interventions et suivis.Primento.


Noël Pommepuy « Pharmacothérapie des troubles du comportement dans l’autisme avec déficit intellectuel. Démarche clinique pour le prescripteur », L’information psychiatrique 2018/6 (volume 94), p.485-499. DOI 10.1684/ipe.2018.1830


Gillet, P., Guiet, A., & Bonnet-Brilhault, F. (2021). Trouble du spectre de l'autisme. Retz.


Poulin, M-H., Rousseau, M., & Bourassa, J. (2020). L'autisme : comprendre et agir dans une perspective psychoéducative : Connaissances et pratiques psychoéducatives. Presses de l’Université du Québec.

34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


Post: Blog2_Post
bottom of page